Au travers de ses toiles, Céline décode pour nous des sensations et donne un sens à des termes ou des thématiques abstraites. De son monde, elle nous apporte une perception nouvelle des sentiments et émotions de l’être humain.


Portrait de Céline Favre Frossard

Portrait de Céline Favre Frossard


Je vous propose de découvrir cette artiste complète au travers d’un interview portrait.


Céline est née en 1977 à Blessens, petit village du canton de Fribourg dans une fratrie de 5 enfants. Après avoir obtenu le diplôme de dessinatrice technique, elle part en Valais ou elle découvre, en 2007, la peinture à l’huile et l’acrylique en autodidacte. A partir de 2009, elle s’inscrit l’école cantonale d’art du Valais à Sierre, où elle suit différents cours, en 2011 elle se lance dans une formation d’architecte d’intérieur à Lausanne où elle suivra en parallèle des études de décoration qu’elle terminera en juin 2013.


Infini Bleu de Céline Favre

Infini Bleu de Céline Favre


AP. Dans la biographie de ton site (http://clignes.blogspot.com/), tu écris qu’à tes débuts, le dessin t’attire de plus en plus, au point que aujourd’hui, tu ne te sépare jamais de ton carnet de croquis.  
En quoi ou quel aspect du dessin te captive ?  

CF. J’ai commencé le dessin dès que j’ai réussi à tenir un crayon entre les mains…

C’est un vrai mode d’expression pour moi, et souvent je préfère, peut être par solution de facilité, me tourner vers ce mode d’expression que celui du verbal.

Le dessin, la peinture, l’expression artistique sont en somme mes moyens d’expressions et de communications.


Tu as découvert la peinture en 2007, comment cela s’est-il passée ?  

En fait j’en « rêvais » depuis longtemps, mais sans jamais oser franchir le pas.

Pour moi la peinture représentait un art suprême qui ne pouvait être abordée que par une élite.

Sous-entendu, qu’en somme il fallait être béni des dieux pour oser entrer dans une telle discipline. Puis un jour mon amie m’a offert un chevalet et une toile….  L’histoire a commencé ainsi


Tu utilises 2 méthodes de peinture, l’acrylique et la peinture à l’huile, quelles sont les différences au niveau technique ?  

J’ai commencé avec l’huile, et rapidement je me suis laissé tenter par l’acrylique.

L’huile à quelque chose de mystique, les odeurs de térébenthine, sa texture qui est riche, épaisse douce et à mon sens en donne une forme de sensualité. Il faut du temps, de la patience avec la peinture à l’huile contrairement avec l’acrylique qui permet de travailler vite.

Cette dernière sèche beaucoup plus vite que la première, on parle de quelques heures voir quelques minutes pour obtenir une couche sèche.


Les mains de Céline Favre en pleine création

Les mains de Céline Favre en pleine création


As-tu une préférence entre ces 2 méthodes ?  

Je n’ai pas vraiment de préférence entre les deux mais plutôt une orientation envers l’une ou l’autre en fonction de mon ressenti et de ce que j’ai envie d’exprimer.


Au travers de visages, de corps, de couleurs et de lignes épurées, tu donne un sens visuel à des mots comme l’Infini, le Temps, l’Equilibre ou l’Emotion. Où puises-tu cette inspiration ?

Je puise cette inspiration dans mon expérience et mon parcours de vie. Ce sont parfois des interrogations qui s’expriment. La série Masque par exemple vient de mon ressentis face aux différentes attitudes, différents masques que l’on peut revêtir au cours de notre vie.

Equilibre traite ce parfois difficile mélange à trouver dans une vie, trouver une harmonie n’est pas toujours chose aisée. C’est une forme de tension perpétuelle qui nous tient en haleine !

Je pense qu’au travers des différents thèmes que j’ai abordé jusqu’à ce jour, c’est toujours une forme plus ou moins spirituelle que j’aborde


 

Emotions Face - acrylique 2010

Emotions Face – acrylique 2010


Tu as également un site dédié à la photographie, (http://clignesphotos.blogspot.com/) une autre de tes passions ?  

Totalement oui. Je pratique la photo depuis presque aussi longtemps que le dessin, je me suis d’ailleurs offert mon premier reflex argentique vers mes 15ans grâce à certains de mes proches.

Aujourd’hui, (rire) j’ai entrepris une formation de photographe, car je ressens une certaine frustration. Il me manque de la technique et du  savoir-faire en la matière.


Céline Favre à l'oeuvre

Céline Favre à l’oeuvre


Comme moi tu as commencé avec un Reflex argentique. Y a t’il quelque chose de cette ancienne technologie que tu ne retrouve pas dans les Reflex numérique ou au contraire cela a t’il été un vrai progrès pour toi ?  

L’argentique ne permet pas tellement d’arrangement, c’est plus intransigeant que le numérique.

Je n’ai pas vraiment de préférence entre les deux, mais les progrès technologique nous permettent de profiter d’un vaste choix d’options en numérique, et puis le bon côté c’est qu’on peut post-traiter en direct.


As-tu déjà peints des sujets à partir de tes photos ?  

A ce jour pas directement. En fait la photo me permet souvent de m’inspirer de certaines ambiances, mais j’ai le projet de faire un travail dans ce sens là.


Tu prépare une exposition pour avril 2013, peux-tu m’en dire un peu plus ?  

L’exposition d’avril à dû malheureusement être annulée voir repoussée, c’est un projet qui est remis en discussion à plus tard pour l’instant.

J’ai cependant une prochaine exposition en 2014 qui est prévue avec le collectif Art Conthey. (plus d’info sous  http://www.art-conthey.ch/)


Masque Fragments - Huile 2012

Masque Fragments – Huile 2012


Un rêve ?  

Celui de pouvoir continuer dans cette énergie !


Clown III - Acrylique 2013

Clown III – Acrylique 2013


Les photos sont de Céline Favre Frossard itself.


A propos de 

Ingénieur en télécommunication, je suis passionné par le high-tech en général. Mes hobbies vont de l’informatique au modélisme ferroviaire en H0 en passant par le cinéma, la musique, un peu de jardinage, et la photographie bien-entendu.
Depuis peu, vous pouvez retrouver mes créations ainsi que les créations d'autres artistes régionaux dans mon magasin en ligne :

Le shop apprentiphotographe.ch

Share