Le château de Lucens est compris dans l’enceinte d’une série de murs anciens et de fortifications qui entourent plusieurs constructions de différentes époques. Le Château proprement dit est constitué de deux parties distinctes : le Château Gothique et le Château Bernois.


Le château de Lucens en HDR

Le château de Lucens en HDR


Le château Gothique

Au début de notre millénaire, la région de Lucens appartenait au domaine royal de Haute-Bourgogne dont le centre de la seigneurie était situé près de l’actuel hameau de Curtilles, sur la rive droite de la Broye. Détruit au cours de combats, le château de Curtilles fut relevé de ses ruines vers l’an 1170, mais ne résista pas aux assauts de nouveaux envahisseurs du Pays de Vaud, les ducs de Zaehringen. L’évêque Roger de Vico-Pisana, de l’évêché de Lausanne, décida de transférer le château sur le côté gauche de la vallée, où l’escarpement rocheux qui domine Lucens lui garantissait une meilleure défense.

Construit sur le plan d’un palais fortifié au début du XIIIème siècle, ce château gothique reçu des ajouts au XIVème et XVème siècle. L’imposante tour qui domine l’important point stratégique de la vallée de la Broye servi de poste de surveillance et d’éventuel refuge contre les armées en maraude. En liaison avec les autres Châteaux de la région elle a fait partie d’un ingénieux système d’alerte.


Le château de Lucens en HDR vu depuis Curtilles

Le château de Lucens en HDR vu depuis Curtilles


En 1406, le château de Lucens fut le théâtre de l’assassinat de l’évêque Guillaume de Menthonay par l’un de ses domestiques. Ce dernier fut arrêté et condamné à être torturé avec des tenailles chauffées au rouge.

En 1536, les Bernois envahirent une nouvelle fois le Pays de Vaud et investirent le château de Lucens sans coup férir. Ils y placèrent les baillis qui étaient précédemment installés à Moudon.


Le château Bernois

Les bernois, nouveaux maîtres de la région de Vaud choisirent Lucens comme centre administratif et judiciaire. Le Château, devenu résidence de fonction des baillis, subit d’important changements structurels, sauf la tour et son environnement immédiat qui furent laissés en grande partie dans l’état ou nous les voyons aujourd’hui. Les espoirs de paix durable conduisirent à ce que la partie bernoise du château, positionnée à l’Est de la tour, fut érigée dans le souci du confort et du raffinement.


Les armoiries bernoises sur le château de Lucens

Les armoiries bernoises sur le château de Lucens


Quarante six Baillis se succédèrent à Lucens au cours des deux siècles et demi qui suivirent, rendant la justice, collectant les taxes, développant l’agriculture et créant des écoles et les croyances protestantes remplacèrent le catholicisme. En 1798, des patriotes vaudois, alliés aux troupes révolutionnaires françaises, réussirent à s’emparer du château mais le laissèrent le château intact.


Le château, de nos jours…

Devenu propriété cantonale, le château fut mis en vente en 1801. Après avoir changé plusieurs fois de mains, il fut transformé en un établissement éducatif pour étrangers fortunés.

Adrian Conan Doyle, fils du célèbre romancier, fut l’un de ses propriétaires les plus illustres. Il y créa le musée Sherlock Holmes dans les caves du château. Ce musée est actuellement à la Maison Rouge, dans le village de Lucens.

Aujourd’hui, après avoir subit d’importantes réparations et restaurations, le château de Lucens est disponible pour des séminaires, mariages, congrès,…


Sources :

http://www.swisscastles.ch/Vaud/chateau/Lucens.html

http://www.chateaudelucens.ch/


 

A propos de 

Ingénieur en télécommunication, je suis passionné par le high-tech en général. Mes hobbies vont de l’informatique au modélisme ferroviaire en H0 en passant par le cinéma, la musique, un peu de jardinage, et la photographie bien-entendu.
Depuis peu, vous pouvez retrouver mes créations ainsi que les créations d'autres artistes régionaux dans mon magasin en ligne :

Le shop apprentiphotographe.ch

Share