La Patrouille Suisse, fêtant son cinquantième anniversaire, était un des invités d’honneur de AIR14.


 

La Patrouille Suisse entamant son show à AIR14

La Patrouille Suisse entamant son show


La formation nous a régalés d’un spectacle de haute précision.

La naissance de la Patrouille Suisse

Elle fût créée le 22 août 1964 afin d’effectuer une démonstration lors de l’exposition nationale. A cette époque, la Patrouille Suisse, était équipée de quatre Hawker Hunter Mk. 58.


La Patrouille Suisse se présente en formation "Eiger"

La Patrouille Suisse approche en formation « Eiger »

AIR14 Patrouille Suisse en formation Eiger

…Dans un alignement parfait

Offrant la bannière rouge à croix blanche...

Offrant la bannière rouge à croix blanche…

...peinte sur le ventre de chaque appareil

…peinte sur le ventre de chaque appareil


30 ans plus tard, la formation s’équipe avec un appareil plus rapide et plus maniable, le chasseur américain F-5 E Tiger II, revêtu d’une livrée rouge et blanche. Actuellement composée de six avions et présentant un programme varié de haute précision, la Patrouille Suisse soulève un vif enthousiasme des foules en Suisse et à l’étranger. L’objectif de la patrouille est de nous faire entrer dans l’univers fascinant du vol en formation et de motiver les jeunes pour les professions du domaine de l’aviation. Leurs membres, tous des pilotes militaires professionnels ou des contrôleurs aériens de Skyguide, peuvent compter depuis des années sur l’assistance technique d’une équipe hautement qualifiée qui constitue la clé de voûte de toutes leurs démonstrations.


Passage en formation "Enterprise"...

Passage en formation « Enterprise »…

...puis en formation "Diamant"

…puis en formation « Diamant »


Toutes les exhibitions sont surveillées en permanence depuis le sol par le commandant et commentées en direct par l’un de leurs spécialistes, la sécurité étant primordiale durant les quelque 18 minutes que dure une démonstration.


Les 2 solos juste avant le croisement

Les 2 solos juste avant le croisement

Le croisement

Le croisement très impressionnant

La sortie du croisement

La sortie du croisement parfaitement exécuté


Lorsque viendra l’heure pour les Tiger, de partir à la retraite, la formation poursuivra son activité sur F/A-18.


Les 2 solos exécutant un tonneau, le train sorti

Les 2 solos de la Patrouille Suisse exécutant un tonneau, le train sorti

Pour le Flirt, le solo enroule son fumigène autour de ceux de ses camarades

Pour le Flirt, le solo enroule son fumigène autour de ceux de ses camarades


Le F-5 Freedom Fighter

Avion de chasse, conçu et fabriqué par Northrop aux États-Unis à partir de l’année 1962, c’est un appareil fiable, performant et bon marché, qui a rencontré un grand succès à l’export puisqu’il a été adopté par une trentaine de pays et construit à plus de 2 700 exemplaires (dont 1 800 par Northrop et 900 autres sous licence).


Largage de flares

Largage de flares


Durant les années 1960, la logique des deux grandes puissances était de savoir qui possédait l’avion le plus massif et le plus coûteux. Les pilotes, eux, souhaitaient un avion léger, petit et maniable. Le constructeur aéronautique américain Northrop s’engagea dans la réalisation d’un prototype, le N-156, qui effectua son premier vol le 30 juillet 1959. En 1962, l’administration de Kennedy, qui n’était pas intéressé par cet appareil jusqu’alors, annonça que le N-156 avait été choisi pour équiper ses alliés d’avions de combats fiables et peu coûteux pour contrer les Soviétiques.


Un passage avec le Tiger du milieu sur le dos

Un passage avec le Tiger du milieu sur le dos

En sortie de la figure "Matterhorn"

En sortie de la figure « Matterhorn »


L’appareil reçut encore quelques modifications comme deux canons de 20 mm pour améliorer les capacités en combat aérien, et le renforcement de la structure des ailes afin d’accueillir les réacteurs définitifs équipés de postcombustion. Ainsi, les premiers exemplaires de série furent livrés en 1964.


La Patrouille Suisse en formation "Shadow"

La Patrouille Suisse en formation « Shadow »


En 1970, pour améliorer son appareil, Northrop construisit la version F-5E baptisée Tiger II. Il fut équipé de réacteurs plus puissants, d’un fuselage plus grand permettant d’augmenter la capacité en carburant, d’un radar air-air, d’un nouveau collimateur et de nouveaux volets et becs de bord d’attaque pour améliorer encore la manœuvrabilité. Son premier vol eut lieu le 11 août 1972.


L'entrée de la figure "Mirroir"

L’entrée du « Mirroir »

Le "Miroir"

Le « Miroir »

La sortie du "Miroir"

La sortie du « Miroir »


Le F-5E équipe deux patrouilles acrobatiques : la Patrouille suisse et les Türk Yıldızları. Ses caractéristiques de vol ressemblant beaucoup au MiG-21 soviétique, le F-5E fut utilisé par les États-Unis comme « Agressor » simulant les appareils ennemis en entraînement, sous la dénomination (fictive) de MiG-28. Il apparait d’ailleurs à ce titre dans le film de Tony Scott « Top Gun ». Entre 2003 et 2005, des F-5E suisses furent rachetés par les États-Unis pour jouer ce rôle et baptisé F-5N.


Un passage à haute vitesse, les fumigènes en fonction

Un passage à haute vitesse, les fumigènes en fonction


La fameuse figure impressionnante du "Tunnel"

La fameuse figure impressionnante du « Tunnel »


Le seul regret, dans la magnifique démonstration de la Patrouille Suisse, fut la discrétion des fumigènes…



Vous souhaitez vous tenir au courant de la publication de nouvelles photos d’AIR14 ?

Abonnez-vous à la page Facebook d’apprentiphotographe.ch ou au compte Twitter


D’autres photos sur AIR14 ici


A propos de 

Ingénieur en télécommunication, je suis passionné par le high-tech en général. Mes hobbies vont de l’informatique au modélisme ferroviaire en H0 en passant par le cinéma, la musique, un peu de jardinage, et la photographie bien-entendu.
Depuis peu, vous pouvez retrouver mes créations ainsi que les créations d'autres artistes régionaux dans mon magasin en ligne :

Le shop apprentiphotographe.ch

Share