Le musée « Clin d’Ailes », dont le conseil de fondation est présidé par l’astronaute Claude Nicollier, a été inauguré le 25 avril 2003.

Le logo - Clin d'Ailes - sur la plaquette signalétique de l'entrée du musée

Le logo – Clin d’Ailes – sur la plaquette signalétique de l’entrée du musée

Son nom a été donné par un garçon de 12 ans, suite à un concours destiné à la jeunesse.

Comment est né le musée Clin d’Ailes

Résolus à soustraire un Hunter de sa mise en pièces programmée, quelques pilotes créèrent, en 1994, l’association « La Cinquième Escadrille« .  Celle-ci constitua en 1999, la « Fondation du Musée de l’Aviation Militaire de Payerne » afin de mener à bien le projet de construction d’un musée demandé par le Département de la Défense.

De vrais avions de chasses

Situé sur la commune de Morens (FR), à côté de la Base aérienne de Payerne, le musée « Clin d’Ailes » occupe une surface totale de 1740m2 permettant aux passionnés d’aviation militaire de venir admirer les avions à réaction qui servirent les Forces Aériennes Suisse entre 1949 et 2003.

Un Venom DH-112 et un Vampire DH-100 dans le hall d'exposition du musée Clin d'Ailes

Un Venom DH-112 et un Vampire DH-100 dans le hall d’exposition du musée Clin d’Ailes

 

Au rez-de-chaussée, sur une surface de 1200m2, sont actuellement visibles six anciens avions de chasse de l’aviation militaire suisse : un Vampire DH-100, un Vampire Trainer DH-115, un Venom DH-112, un Hunter Mk.58, un Mirage de renseignement, le IIIRS et un Mirage IIIS.

 

La caméra de nez de l'appareil de reconnaissance Mirage III RS

La caméra de nez de l’appareil de reconnaissance Mirage III RS

La tuyère du réacteur d'un Vampire

La tuyère du réacteur d’un Vampire

Un Simulateur de vol du Mirage III S opérationnel, une salle de projection et du matériel de guerre viennent compléter cette partie de l’exposition.

Le siège éjectable du DH-100 Vampire

Le siège éjectable du DH-100 Vampire

Une nacelle lance-roquettes équipant le Hunter

Une nacelle lance-roquettes équipant le Hunter

A l’étage, sur environ 540m2, sont visibles une partie du patrimoine des escadrilles et des troupes d’aviation ainsi qu’un « espace Claude Nicollier » avec du matériel spatial. Un hélicoptère Alouette II et un hélicoptère Alouette III sont suspendus au-dessus de la hall principale.

Une Alouette II suspendue au plafond du musée de l'aviation de Payerne

Une Alouette II suspendue au plafond du musée de l’aviation de Payerne

Comment visiter le musée Clin d’Ailes

Vous trouverez, sur le site internet du musée de l’aviation militaire de Payerne, toutes les informations sur son emplacement et ses heures d’ouverture. Sur demande, il est même possible d’organiser des visites guidées du musée, en français, allemand ou anglais. Les guides de ces visites sont d’anciens pilotes militaires ainsi que des mécaniciens et des collaborateurs des forces aériennes suisses.

Sources historiques : http://www.clindailes.ch/

A propos de 

Ingénieur en télécommunication, je suis passionné par le high-tech en général. Mes hobbies vont de l’informatique au modélisme ferroviaire en H0 en passant par le cinéma, la musique, un peu de jardinage, et la photographie bien-entendu.
Depuis peu, vous pouvez retrouver mes créations ainsi que les créations d'autres artistes régionaux dans mon magasin en ligne :

Le shop apprentiphotographe.ch

Share